Le Théâtre sauvage

Guillaume Béguin

Cie de nuit comme de jour
De Guillaume Béguin avec l'équipe artistique

n peut voir une sorte de fil rouge courir dans les mises en scène pourtant très diverses de Guillaume Béguin: quelque chose comme l’incapacité des êtres à se définir, à se trouver par le langage. Le metteur en scène a en effet exploré, à travers Edouard Levé, Martin Crimp ou Magnus Dahlström, des malaises identitaires que certaines toxines du verbe viennent encore aggraver. Son travail plus récent quitte ces territoires pour remonter en amont de la parole, à l’origine de l’homme, de la culture et de la société. Du même coup, Guillaume Béguin lâche le texte pour entrer dans une écriture de plateau, entièrement posée avec les comédiens. Un premier opus intitulé "Le Baiser et la morsure" montrait quatre grands singes en quête d’un devenir et d’un langage humains. Il s’agissait là de la construction de l’individu depuis des codes et rituels physiques jusqu’à la communication articulée. Un spectacle étrange, fascinant, qui s’est beaucoup inventé grâce à l’observation de primates au zoo.

Ce qu’un deuxième opus veut mettre en récit maintenant, c’est l’apparition du théâtre dans la plus primitive des sociétés. C’est le moment où, pour la première fois, un homme,
 ou une femme, s’est levé face au groupe pour donner une imitation de quelque chose, pour représenter le monde. On sait que le théâtre, avec texte, acteurs et spectateurs formellement rassemblés, est né chez les Grecs six siècles avant Jésus-Christ. Mais quelles cérémonies, quels rituels existaient avant ça, et surtout quel élan ou désir présidait au premier fait de représentation vivante? Cette histoire est évidemment peu documentée. Béguin choisit la recherche théâtrale, donc la fiction, pour imaginer un début au théâtre. Avec toutefois les écrits 
de deux scientifiques dans sa besace théorique: ceux de René Girard, anthropologue de la violence et du religieux, et ceux
de Bernard Victorri, linguiste. Tous deux postulent que les légendes et les mythes sont apparus pour sauver l’espèce de son agressivité, élaborer des interdits pris dans des récits, et ainsi donner des garde-fous aux sociétés humaines. Après "Le Baiser et la morsure" qui examinait l’évolution de l’individu, "Le Théâtre sauvage" fait donc un pas en avant, pour tenter de comprendre comment tient une société.

Né en 1975 à La Chaux-de-Fonds, formé comme acteur au Conservatoire de Lausanne, Guillaume Béguin a d’abord joué pour de nombreux metteurs en scène en Suisse romande. Depuis 2006, il développe avec sa compagnie De nuit comme de jour un travail de mise en scène singulier: quelque chose comme une approche conceptuelle de textes très patiemment lus, qui fait ensuite confiance aux comédiens pour leur donner pleine vie. Une approche qui consacre donc temps et méticulosité à la direction d’acteurs. Guillaume Béguin a commencé à travailler un roman de Jon Fosse, un monologue d’Evguéni Grichkovets et différents textes inclassables, notamment d’Edouard Levé. Et lorsqu’il choisit des textes de théâtre, c’est pour entrer dans des écritures aux intensités extrêmes: les dialogues "déconstructifs" de Martin Crimp dans "La Ville" ou les monologues insoutenables de violences de Magnus Mahlström dans "L’epreuve du feu". Il alterne en ce moment un travail de plateau sur les origines de l’homme et une exploration de l’auteur norvégien Jon Fosse.

Création à Vidy
Théâtre

Contact Administratif

Cie de nuit comme de jour
8, rue Cheneau-de-Bourg
1003 Lausanne
Suisse

www.denuitcommedejour.ch

Guillaume Béguin , Directeur artistique
+41 78 608 57 39
guillaume@denuitcommedejour.ch

Distribution

Mise en scène
Guillaume Béguin
Production
Cie de nuit comme de jour

Assistanat à la mise en scène
Sébastien Ribaux
Interprétation
Tamara Bacci
Françoise Boillat
Joëlle Fontannaz
Joël Maillard, Nicoles Genovese
Pierre Maillet
Matteo Zimmermann
Scénographie
Slyvie Kleiber
Lumière
Edouard Hügli
Son
David Scrufari
Costumes
Karine Dubois
Maquillage
Cécile Kretschmar
Assistanat maquillage
Malika Stähli
Direction technique
Florian Leduc
Construction du décor
Gilles Béguin
Atelier Théâtre Vidy-Lausanne
Accessoiriste
Claire Peverelli
Administration
Laure Chapel - Pâquis Production
Photos
Julie Masson
Steeve Iuncker
Mais encore
Anne Leray - Poupées
Delphine Prouteau - Chargée de diffusion
Dramaturgie
Nicole Borgeat


Photos du spectacle

Aucune représentation

1 septembre 2015 au 30 juin 2016


TPR, La Chaux-de-Fonds
4 au 7 février 2015


Théâtre de Vidy-Lausanne, Lausanne
8 janvier au 1 février 2015


Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus