Repenser le système des arts de la scène en Suisse romande

Corodis publie une étude sur le système des arts de la scène en Suisse romande. A l’heure de la reprise culturelle après la pandémie du Covid, cette étude met en lumière une liste de constats et dresse une série de recommandations pour notamment réduire les tendances à la précarisation des artistes et une certaine surchauffe du système, tout en améliorant la circulation des œuvres.

Sur mandat de la CDAC (Conférence des délégué·es aux Affaires Culturelles des cantons romands) et de Corodis (Commission romande de diffusion des spectacles), Mathias Rota, adjoint scientifique à l’Institut du Management des Villes et du Territoire de la Haute école de gestion Arc à Neuchâtel, a mené en 2021 et 2022 une étude sur le système des arts de la scène en Suisse romande.

L’étude met en évidence plusieurs problématiques :

  • une forte attractivité du secteur qui génère une croissance constante du nombre de personnes qui y travaillent
  • une croissance qui mène à une suroffre de spectacles
  • une surchauffe qui aggrave une précarité déjà endémique
  • des asymétries entre artistes, théâtres et pouvoirs publics
  • une inadéquation entre espace de circulation des œuvres et territoires des politiques culturelles

L’étude débouche sur une série de recommandations visant à repenser le système :

  • ralentir la mécanique du système
  • lutter contre la précarité
  • clarifier et coordonner l’action publique

>> Télécharger l’étude
>> Télécharger le résumé de l’étude

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus